La relation à la nature change de nature pour nous les retraités.

Nous savons que « le cœur de l’homme éloigné de la nature devient dur » (du Sage Standing Bear – Chef Lakota – Sioux), les retraités le confirment, leur cœur est moins dur, proportionnellement au temps passé à redécouvrir la nature après la vie active.

Cette fois-ci Hervé nous parle de son noyer soixantenaire.

Il nous explique comment il a pris la décision de devenir un modeste producteur d’huile de noix. Voir l’article

Un second article explique la préparation et la mise en bouteille Voir l’article

Dans la même rubrique loisir vous trouverez ses expériences de la préparation du jardin en Lasagnes.

Rendez service à la nature, elle vous le rendra!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *