La marche nordique: Du ski de fond sans les skis

Vous avez probablement croisé des marcheurs équipés de bâtons en vous demandant à quoi cela  pouvait bien servir. Ce sport nous vient des pays scandinaves, il se pratique en été comme en hiver, sa technique est différente du ski de fond. Il dépense de l’énergie, stimule la respiration et fait travailler un grand nombre de muscles

En quelques mots:

La marche nordique : ouverte à tous ceux qui ont la capacité de marcher.

Les bâtons : aide à la propulsion et soulage les articulations des jambes de 30 % du poids du corps.

Avantage: une amélioration rapide des capacités musculaires et cardiaques.

On estime qu’une heure de marche nordique équivaut à l’effort de deux heures et demie de marche classique.

Le plus: La marche nordique est recommandée aux personnes atteintes de la maladie de Parkinson ou à celles souffrant de maladies circulatoires, comme la claudication intermittente et l’arthérosclérose.

Les précisions d’Hervé

Hervé a commencé le ski nordique à son départ en retraite, il nous en explique les rudiments

« Un bon croquis vaut mieux qu’un long discours. Ce n’est pas Sylvain qui me contredira ! J’ai essayé de rassembler dans ce court article tout ce qu’un marcheur, débutant ou non, doit mettre en pratique pour être efficace. La marche nordique fait travailler 85% de la chaine musculaire tout en préservant les articulations Et en améliorant son rythme cardiaque. Alors, bonne lecture et à bientôt peut être lors d’une rencontre interclub. »

Quand la MARCHE NORDIQUE rime avec TECHNIQUE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *