Les ruches de Sainte Apolline, une initiative pour la sauvegarde des abeilles

Les premières ruches sont arrivées à Plaisir en 2011, 5 devant l’orangerie, 10 dans la prairie de la « Discothèque »

2011 – 2021 … 10 ans déjà !

Tout à commencer en janvier 2011. Suite à une conférence à laquelle il assiste, monsieur Jean-Claude Decaux prend conscience que l’avenir des abeilles est compromis, et, que si personne ne réagit, c’est notre écosystème qui est en danger.

Le saviez-vous :

La disparition des abeilles engendrerait une catastrophe écologique et économique sans précédent : participant en effet à la pollinisation de plus de 80% des plantes à fleurs à l’origine d’un grand nombre de nos aliments, elles garantissent plus d’un tiers des ressources alimentaires mondiales.

Une nouvelle fois, monsieur Jean-Claude Decaux s’engage en faveur de la protection de l’environnement, il entraîne avec lui ses équipes et son entreprise.

Les objectifs sont donnés à nous de les suivre!

Comment ?

Commencer par éradiquer l’utilisation des pesticides pour l’entretien des espaces verts et protéger les futures pensionnaires

Créer le garde manger qui permettra aux futures colonies d’ y trouver les nutriments nécessaires à leur survie.

Dessiner la ruche de Sainte Apolline

Notre « chef de projet » missionne deux paysagistes pour organiser le garde manger, aux abords de la société.

Ils créent un jardin de 5 hectares composé de plantes et d’arbustes mellifères, L’espace est organisé pour permettre une gestion en mosaïque qui sera pratiquée sur l’ensemble de la surface plantée en prairie fleurie (au centre de la parcelle).

Une plantation de fleurs et d’arbres mellifères « Organisée »

Le principe de ce mode de gestion consiste à diviser la parcelle en zones de surfaces égales qui seront fauchées à des périodes différentes échelonnant ainsi les floraisons tout au long de l’année.

Des fleurs mellifères
Des arbustes et des arbres également mellifères

Le service jardinier JCDecaux s’occupe de tout, il prépare le terrain, plante, tond, taille … ce vaste espace fleuri où aucun traitement chimique n’est mis en oeuvre. De même les espaces verts de l’entreprise sont traités par mycorhization, (association symbiotique entre des champignons et les racines des plantes). Pari tenu, les nappes phréatiques sont protégées, le garde manger va se remplir et approvisionner les abeilles d’avril à novembre.

Chef de projet mais aussi directeur de création monsieur Jean-Claude Decaux intervient sur le design.

Un mécanisme de fermeture antivol reliant le chapeau amovible à la structure métallique surélevant l’ensemble du sol.

Une structure métallique neutre pour les sols (pas de béton mais 4 bras renfort) et mono pied lisse pour éviter les visites inopportunes (d’insectes ou rongeurs)

Une piste d’atterrissage couverte, cela donne un toit en zinc vieilli , ample, protégeant le corps de la ruche et son entrée

Ci-dessus, 6 des 19 tableaux de « reconnaissance » pour les abeilles.
Ils ornent chacune des ruches et retracent la vie d’un apiculteur.

Un code « Formes&couleurs » permettant aux abeilles de reconnaitre leur habitat en différenciant chacune des ruches d’un mini tableau croché au dessus de l’entrée.

Ruche design JCDecaux

La préparation des essaims est confiée à un apiculteur professionnel. Il aura en charge leur installation à Plaisir et la récolte du miel. Parallèlement, nos équipes travaillent à la mise en boîte de la production. Il s’agit de travailler sur un packaging accueillant 3 pots de miel, des sachets de graines, une cuillère à miel spécialement dessinée par Patrick J (designer), et un dépliant, le tout charté comme il se doit.

Coffret offert aux visiteurs (Miel, Cuiller, dépliant et graines de fleurs mellifères.

N’oublions pas le pavillon d’accueil, cette ancienne station essence qui était devenue orangerie avant d’abriter les estampes apicoles et le matériel dédié à l’entretien des ruches. Les visiteurs peuvent observer les ruches placées devant les fenêtres sans aucun risque. Une grande toile pédagogique leur explique la nécessité d’une prise de conscience quant au devenir des abeilles. Un mobilier vitrine assure le stockage de la production. Le tout dans la même veine graphique que le packaging.

Mur pédagogique accueillant les visiteurs à l’orangerie

Le jour J

Le 11 mai 2011, les essaims des 15 ruches sont installés devant l’orangerie et dans la prairie, soit 3 mois et demi après le lancement du projet!

Ruches devant l’orangerie

Depuis 10 ans, les récoltes de miel des Ruches de Sainte-Apolline conditionnées en pots sont offertes , après la découverte du rucher, aux personnes venues visiter l’entreprise.
Un dépliant pédagogique précise la démarche de JCDecaux et explique à nos visiteurs qu’il est possible à chacun d’agir en faveur de la biodiversité, en semant ou plantant notamment des espèces mellifères qui apporteront tous les nutriments nécessaires aux abeilles., et en supprimant l’utilisation des pesticides.

Ruches dans la prairie fleurie


Sauver des abeilles peut être aussi simple que de planter des fleurs !

Vous aussi : Egayez vos espaces verts avec des plantes mellifères

10 ANS !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *