Arthrose pour les débutants

Pour bien vivre avec son arthrose débutante.

Voici tous les prérequis entendus…

Conseils pratiques

  • Alternez périodes de mouvements et périodes de repos
  • Le froid est utile pour soulager la douleur et combattre le gonflement lors des poussées inflammatoires.
  • Vous pouvez aussi appliquer de la chaleur pour favoriser la relaxation musculaire et combattre la douleur articulaire.
  • En relaxant les muscles avoisinant l’articulation enflammée, la douleur est atténuée.
  • Des pistes pour vous détendre :
  • Pratiquez des exercices de respirations en vous concentrant sur vos sensations.
  • Écoutez des musiques de relaxation.
  • Accordez-vous du temps pour vous détendre tranquillement et méditer.
  • Visualisez mentalement des lieux ou des activités qui vous procurent du bien-être (ex. : plongée sous-marine, balade en forêt).

Des pistes pour faire des exercices, à un rythme et une intensité raisonnables.

Par exemple

  • Une simple promenade, exercices de contre-résistance en utilisant des poids légers ou des bandes élastiques, tracer doucement un cercle dans l’air avec votre bras pour entretenir la mobilité de l’articulation de l’épaule. Monter ou descendre un escalier une fois par jour
  • Assouplissement des tendons et renforcement musculaire, avec exercices d’assouplissement à proprement parler, mais aussi divers sports comme l’aérobic, la gymnastique au sol, la natation et le cyclisme. … d’autres sports sont permis avec l’arthrose, du moins tant qu’ils ne vous forcent pas à rester trop longtemps debout
  • n’hésitez pas à vous appuyer sur des béquilles.
  • Utiliser un chariot à bagages ou un caddie pour transporter les charges lourdes est aussi judicieux pour protéger vos articulations.

Dans tous les cas, respectez les prescriptions de votre médecin !

A ne pas faire :

les changements brutaux de durée et/ou d’intensité : cela engendre souvent des atteintes articulaires. Préférez débuter et finir progressivement votre séance sportive, échauffez-vous avant de commencer et stoppez votre activité physique en douceur.

Méfiez-vous des sports entraînant fréquemment des blessures : pratiqués avec trop d’intensité, ils peuvent accroître la vitesse de dégradation du cartilage.

Massages

Le kinésithérapeute peut soulager vos douleurs par des techniques de massages simples.

  • Apprenez les mouvements de base et répétez-les à votre domicile.
  • Le kiné vous aide à récupérer une mobilité partielle de vos articulations souffrantes.
  • La réalisation de mouvements et de massages spécifiques améliore la force musculaire et la souplesse de vos articulations, augmentant ainsi l’amplitude de vos mouvements.
  • La kine permet de renforcer les muscles pour stabiliser les articulations et limiter les déformations.

Les séances de massage doivent être suivies d’un minimum d’exercices physiques pour maintenir les gains de mobilités perçus (marches, escalier, piscine….).L’amélioration ne vaut que si elle est prolongée d’une activité physique.

Médecine douce

Si vous êtes « médecine douce » il y a un produit reconnu pour ses vertus :

HARPAGOPHYTUM appelé aussi « griffe du diable » ou « harpago ».

C’est une plante originaire du sud-ouest de l’Afrique utilisée comme l’anti-inflammatoire de référence dans le traitement naturel des douleurs articulaires et de tendinites

La prise se fait en comprimés, en poudre ou en gouttes.

Le traitement; sous réserve de l’avis de votre médecin:

  • En gélules : entre 5 et 10 g/jour.
  • En pot : 1 à 2 c. à c (à mélanger à autre chose pour éviter l’amertume)
  • En gouttes : 10 gouttes 3 X par jour
    • 10 à 20 € en pot – dosé à 600 mg/ 200 comprimés
    • 12€ en Solution buvable 1200 Gouttes 60ml Weleda

À retenir : quelle que soit la forme, il faut un apport d’au minimum 20 mg d’harpagosides par jour pour traiter les douleurs articulaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *